Histoire

Début des années 40 : Raymond Le Révérend, entouré de sa femme et de ses deux enfants, tient entre ses mains le dernier hebdomadaire valognais.

UN SIÈCLE D’ENTREPRENARIAT FAMILIAL.

LE REVEREND et l’imprimerie : une histoire de famille

L’aventure commence en Normandie après la première guerre mondiale : Raymond Le Révérend, Professeur de Lettres, s’installe à Valognes où il rêve de posséder son propre journal.

En 1923, il reprend, dans le centre ville, un atelier de typographie qui édite, depuis la fin du XIXème siècle, un hebdomadaire local : l’ « Union de Valognes ».

Il fera perdurer le titre pendant plus de 20 ans, à travers les crises, la guerre, et l’occupation allemande. L’ « Union de Valognes » participera même aux actions de résistance, en déjouant la censure allemande pour diffuser régulièrement des messages codés à l’attention des Forces Françaises de l’Intérieur.

En juin 1944, l’hebdomadaire ne survivra pas aux bombardements américains. Comme les trois quarts de la ville, l’entreprise est détruite. Raymond Le Révérend, malade, décide alors de cesser son activité journalistique. C’est son fils, Jean, qui reconstruira l’imprimerie, en l’orientant vers la fabrication d’emballages alimentaires et l’édition commerciale.

Un capital toujours 100% familial

Depuis ses origines, Le Révérend cultive l’esprit d’initiative et le sens de l’innovation. Marc Le Révérend multipliera les reprises d’entreprises graphiques et construira son groupe dans les années 80 et 90.
Aujourd’hui, avec Arnaud, c’est la 4ème génération d’imprimeurs qui continue d’écrire l’histoire et d’accroître le rayonnement de l’entreprise, sur tout le quart nord-ouest de la France : la diversification est en marche, avec une ouverture aux technologies d’impression « à la demande », ainsi qu’aux services logistiques et informatiques.